Le projet SPADES en une image et quelques mots ...




















































A l’heure de l’émergence des architectures Petascale et des évolutions à la fois des grilles de recherche et des grilles de calcul, le nombre de ressources potentiellement accessibles ne cesse de s’accroître. Cependant les infrastructures et les règles d’accès à ces ressources sont bien différentes. Une des idées de SPADES est de proposer un environnement peu intrusif mais fortement dynamique afin de bénéficier de ces ressources sans perturber leur utilisation native. En d’autres mots, on souhaite transposer le modèle du Desktop Computing en remplaçant les internautes par des ressources volatiles. Ces ressources volatiles sont en fait soumises via des batch scheduler à des mécanismes de réservations bornées dans le temps ou interruptibles (mode best effort).

	Une des priorités de SPADES est de viser le support de plates-formes à très large échelle. Les environnements Petascale sont donc particulièrement visés. Cependant ces architectures de nouvelle génération manquent encore d’expertise pour une utilisation adaptée. Une des tâches de SPADES sera de montrer comment mettre à profit de telles architectures.

	Un des autres défis de SPADES est de fournir une solution logicielle pour la découverte de services qui puisse supporter la forte dynamicité des services. De plus cette solution logicielle sera également déployée sur des nœuds volatiles et se doit donc d’être tolérante aux « pannes ». 

	La mise en place de ce développement expérimental implique d’arriver à s’interfacer avec des batchs schedulers pour provoquer des réservations de façon transparente pour l’utilisateur. Mais aussi être capable de communiquer avec ces batchs schedulers afin de récupérer les informations nécessaires à nos ordonnanceurs. Là encore, SPADES proposera des solutions pour la gestion d’ordonnanceurs distribués pour des environnements de type Desktop Computing et répondant à un cadre de co-scheduling entre les différents batchs schedulers.